Retour sur le gala du Lumpini

« C'est un sans faute pour nous »

C'est au tour de Djimé Coulibaly d'entrer en scène. Sur ses terres, le Français avait affaire à un adversaire au jeu déroutant. En véritable tête brûlée, Saro Presti encaissait les droites éclaires et puissantes de Djimé sans trop broncher. Son style percutant a poussé Coulibaly dans ses derniers retranchements.

Le champion du monde en titre WMC ne s'est pas laissé impressionner par la résistance du «Sicilien» champion dans son pays, et a bondi par moment pour lui asséner de véritables coups de massue et marquer ainsi un maximum de points round après round. Le combat, âpre, a nettement tourné à l'avantage de Coulibaly qui a remporté la victoire aux points et reste invaincu au Shock Muay. « C'est un sans faute pour nous : du junior à la classe A en passant par la classe B. C'est le travail qui paie, il n’y a pas de mystère, explique Sam Berrandou. Djimé a dû sortir toute sa panoplie. Quant à Adam, il est jeune donc encore un peu feu-follet, mais il a déjà de bons retraits. »

Parmi les autres combats de la soirée, les spectateurs attendaient le choc des jeunes espoirs. L’affrontement entre Guillaume Pascal de l'Olympique Garennois Boxe et Aiiman El Radhi du Shadhow Muay Thaï (Épinay) a tenu ses promesses dans son intensité. Une rencontre très serrée et, malgré de beaux assauts de Pascal, les juges se sont prononcés en faveur de El Radhi, au grand dam d'une partie du public.

Éclairage
Un club trentenaire

Le gala a rassemblé un peu plus de 1 000 personnes parmi lesquelles des grands noms de la boxe thaïe, comme les champions Joe Prestia, Jaïd « Littlebigman » Seddak ou encore Rob « The Dutchman » Kaman. Une affluence encourageante pour la suite des événements. Sam Berrandou ne cache pas son intention de célébrer comme il se doit les 30 ans de son club le 16 avril 2016 On aimerait privatiser le Chorum du Stade de France, ce serait inédit. Il y aurait largement la place pour accueillir les spectateurs, confie Sam. Et pour ajouter du piment au show, Djimé Coulibaly devrait remettre en jeu sa ceinture WMC.

Maxime Longuet (Le JSD)

Ci-dessous la vidéo de la pesée et l'affiche du gala.

Conception diabloedesign